Benoit Collombat, journaliste à la cellule investigation de Radio France, fait le choix de la bande-dessinée (les dessins sont signés Damien Cuvillier) pour raconter les racines politiques de la violence économique, de Pompidou à Macron.

3 ans et demi d’enquête, un vertige, un labyrinthe, une fenêtre de 300 pages ouvertes sur les obsessions et l’acharnement d’un journaliste et de son éditeur. « Le Choix du chômage », notre confrère de France Inter, a fouillé 60 années de recoins ministériels, de non-dits européens, de bras de fer franco-américains. 

Tout y est passé, les souvenirs des conseillers de l’ombre, les confessions de tous les puissants de la 5ème République. Conclusion : le chômage n’est ni une punition divine, ni une fatalité de la modernité. Il résulte de décisions politiques éminemment pensées. Et vous savez quoi ? La gauche ne l’a pas subi. Elle l’a choisi. 

=> Confinement : dix bandes dessinées et plus pour s'évader

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

  • Légende du visuel principal: Benoit Collombat, journaliste à la cellule investigation de Radio France, au micro de France Inter, mai 2019 © Radio France / France Inter (Capture écran)
Les invités
L'équipe