Pendant trois ans, Inès Léraud a enquêté sur le scandale des algues vertes. Après une série documentaire sur France Culture, elle en tire une bande-dessinée saisissante.

C’est l’histoire d’une jeune journaliste qui viendra à l’investigation en découvrant sa mère malade, empoisonnée au mercure, malgré le déni du monde médical. 

C’est l’histoire d’une fine lame qui aiguisera ses recherches sur la santé publique et petit à petit, sur l’environnement. C’est l’histoire d’une très enquête sur les algues vertes. 

C’est l’histoire d’Inès Léraud qui s’est installée en Bretagne aux plus près de ces agriculteurs et de ces habitants, de ces médecins qui ont compris avant les autres, de ces industriels locaux qui font régner l’omerta. 

Inès Léraud en a tiré de passionnants documentaires radiophonique. A l’époque, elle parlait de déni. Le son s’est transformé en texte en image. Une bande dessinée. On parle désormais « d’enquête interdite ». 

A réécouter : Le journal breton d'Inès Léraud, sur France Culture

A lire : Algues vertes, l'histoire interdite d'Inès Léraud et Pierre Van Hove (Delcourt)

  • Légende du visuel principal: Une centaine de personnes manifestent à l'appel de la coordination anti-marées vertes de Bretagne, le 18 septembre 2011 sur la plage de Cap Coz à Fouesnant © AFP / FRED TANNEAU
Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.