Les journalistes Davet et Lhomme enquêtent sur l'ex-Premier ministre François Fillon et la droite française dans "Apocalypse Now". L'occasion de revenir sur les méthodes et les enquêtes des deux journalistes qui signent le second tome de L'histoire secrète de la droite française.

"Apocalypse Now : Les années Fillon. L'histoire secrète de la droite française"

Dans un mois exactement s’ouvrira le procès de François Fillon et de son épouse Pénélope. L’ancien candidat à la présidentielle est accusé d’avoir détourné à son profit personnel plus d’1 million 300 000 euros. En tandem, comme à leur habitude, Gérard Davet et Fabrice Lhomme, journalistes au Monde ont mené l’enquête. Portrait à l’acide d’un homme confit dans l’avarice. Son âpreté au gain n’aurait d’égal que sa haine pour Nicolas Sarkozy qui le lui rend bien. Deuxième tome, donc, d’un livre sur le suicide de la droite française dont les barons se sont brutalement entre-tués. Et interrogation sur la machine judiciaire qui tourna à plein régime lors de l’affaire Fillon ? Et si Davet et Lhomme abondaient finalement dans le sens du futur prévenu au lieu de l’enfoncer ? Surprise. Décidément, voici deux plumes dont on ne sait jamais – à l’avance - dans quel bain d’acide elles iront tremper .   

Gérard Davet et Fabrice Lhomme signent "Apocalypse Now : Les années Fillon. L'histoire secrète de la droite française", c'est le deuxième tome de L'histoire secrète de la droite française, paru chez Fayard. Le premier tome s'appelait La haine. Les années Sarko

Voici un titre de cinéma Apocalypse now pour se demander qui déteste François Fillon à droite, tous ceux contre qui il a férocement cogné frontalement ou dans le dos. Il a deux méthodes à son actif : frontalement d'abord, c'est Jean-François Copé. Ces deux-là se sont entre-choqués pour prendre la tête du parti. Jean-François Copé a ensuite été rendu responsable du financement totalement délirant de la campagne de Nicolas Sarkozy. Jean-François Copé chassé par Fillon, entre autres, dans une scène de mise à mort qui est racontée dans le livre. 

Nicolas Sarkozy ensuite, il exécrait son premier ministre et il n'a pas l'intention de le voir passer devant lui en 2016. Mais il ne s'attendait pas à ce que François Fillon déjeune avec Jean-Pierre Jouyet, secrétaire général de l'Elysée sous François Hollande en juin 2014, que François Fillon pousse les socialistes à faire pression sur la justice pour éliminer Sarkozy. C'est ce que racontent les deux journalistes dans le dernier livre : 

Extraits de l'émission

SONIA DEVILLERS : Le déjeuner Fillon-Jouyet, un moment charnière

FABRICE LHOMME : "Le fameux déjeuner entre Jean-Pierre Jouyet et François Fillon, c'est l'erreur absolue commise par François Fillon, et dont il va payer les conséquences bien plus tard, c'est-à-dire que les sarkozystes ne lui pardonneront jamais ce qui est pour eux la trahison ultime : aller voir le camp d'en face, les socialistes, pour essayer de dézinguer quelqu'un qui est normalement un simple rival dans sa propre famille politique". 

Une vision égocentrée et mégalomane de la politique française ? 

GERARD DAVET : "On n'invente rien. Notre tort, c'est effectivement d'avoir raconté ce déjeuner. Or, ce type de déjeuner, il y en a très régulièrement au sein de la politique française et au sein du pouvoir. 

Simplement, nous, on met les pieds dans le plat. Quand on apprend ce genre de chose, on le raconte [...] Nous sommes des journalistes d'enquête. On s'intéresse aux trains qui n'arrivent pas à l'heure. 

On l'assume parfaitement. Dans cet art majeur, il y a évidemment des errances, des déviances et c'est notre travail à nous, journalistes d'enquête, de les révéler, de les raconter et de les assumer". 

Quelles méthodes d'enquête ? 

GD : "Je crois au travail d'initiative des journalistes [...] Il faut des sources, on en a suffisamment usées pour savoir à quel point elles étaient indispensables au travail des journalistes. 

Certes on ne peut pas révéler les sources mais on peut essayer de comprendre comment s'est mise en place la mécanique qui a abouti à la Bérézina de la droite

FL : "On a reconstitué les enquêtes qui ont été menées par nombre de personnalités de droite elle-mêmes qui étaient restées dans l'ombre [...] Il est presque indifférent de savoir si ça a donné des résultats ou pas. La première information qu'on publie, c'est de dire qu'il y a eu une enquête interne. Personne ne le savait. Quant à la conclusion qui apparaît à travers notre enquête, il y avait tellement de possibilités de fuites, que de trouver le coupable était presque impossible. 

À l'image du roman d'Agatha Christie avec Le crime de l'Orient Express, il n'y a pas un seul coupable, il y en a eu plusieurs tant il y avait beaucoup de personnes qui avaient intérêt à régler son compte à François Fillon

On fait un livre ni à charge ni à décharge". 

La suite à écouter...

Aller plus loin

📖 LIVRE - Gérard Davet, Fabrice Lhomme, "Apocalypse Now : Les années Fillon. L'histoire secrète de la droite française" (Éditions Fayard)

  • Légende du visuel principal: François Fillon en 2019 © Getty / Stephane Cardinale - Corbis
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.