Walles Kotra, jusqu’alors directeur régional de Nouvelle-Calédonie 1ère, est devenu en mai dernier directeur exécutif chargé de l’Outre-mer au sein du groupe France Télévisions.

Le journaliste neo-caledonien Walles Kotra, 2006
Le journaliste neo-caledonien Walles Kotra, 2006 © Maxppp / PhotoPQR

Walles Kotra a grandi dans la culture kanak, en Nouvelle-Calédonie. Autant dire qu'il est pétri d’une histoire aux coutumes prégnantes et très ritualisées, indéfectible socle d’une société clanique, donc fortement divisée.

Il a vécu comme citoyen, mais aussi comme journaliste, la lutte pour l’indépendance de ces îles où le sang a coulé, où tous n’ont pas pardonné. Aujourd’hui, il dirige des chaînes qui règnent sur trois océans. Elles sont une courroie entre la métropole et ses outre-mers.

A lui, plus qu’à aucun autre, on a envie de demander : "À quoi sert la télé ?"

Dans un contexte où les publics, à l’image de l’époque, s’avèrent plus communautarisés, plus fragmentés et les discours plus arc-boutés que jamais, la télé demeure-t-elle un lien social ? Et ce n’est pas rien, le lien, dans la culture kanak. C’est le nerf non pas de la guerre, mais de la vie.

La chaîne France Ô

Les invités

L'équipe

Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.