Pour concurrencer les majors américaines, les principales chaines françaises lancent une plate-forme de streaming commune. Ambitions et contenu, son directeur, Thomas Follin, nous explique.

Lancement – enfin – de Salto, la plate-forme de vidéo à la demande qui allie M6, TF1 et France Télévisions. Vous vous abonnez et vous pouvez voir une vingtaine de chaines en direct, tout en picorant dans 10 000 heures de dessins animés, fictions, documentaires et émissions issus des catalogues de ces trois mastodontes de la télévision gratuite française. Ça signifie aussi qu’on peut voir des séries américaines si l’un des trois opérateurs en a les droits. On va, ce matin, faire le tour de cette offre qui va avoir du mal à se faire une place face aux géants américains déjà bien implantés chez nous et dont la quantité de programmes français va exploser d’ici peu. Mais Salto démarre avec un mois de visionnage gratuit pile au moment où des millions d’entre nous sont bouclés à 21 heures… Une aubaine…

  • Légende du visuel principal: Capture écran de la page d'accueil de "Salto" la plate-forme de streaming commune aux principales chaines françaises © .
Les invités
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.