Pourquoi un tel décalage entre le vacarme médiatique engendré et le poids des mots prononcés ? Bilan des deux mois qui s'achèvent, perspectives de l'année.

Le candidat à la présidentielle française de droite Alain Juppé prononce un discours au siège de sa campagne après le premier tour du scrutin, le 20 novembre 2016 à Paris
Le candidat à la présidentielle française de droite Alain Juppé prononce un discours au siège de sa campagne après le premier tour du scrutin, le 20 novembre 2016 à Paris © AFP / Martin BUREAU

Pourquoi avons-nous l'impression qu'une campagne est une lessiveuse de la parole politique? Médiatiquement, ça brasse, ça mousse, jusqu'à ce qu'on n'entende plus rien. Électoralement, ça donne le sentiment que ça se passe ailleurs.

Que retiendrez vous de cette séquence très intense consacrée par les télés, radios, sites et journaux à la primaire de la droite ?

Quel type de parole aura émergé de cette spectaculaire lessiveuse médiatique ?

S'exprimer dans les médias fait-il gagner des voix ?

Les médias eux-mêmes font-ils l'élection ?

Comment s'en servir quand on est candidat ?

Comment articuler l'agenda politique et l'agenda médiatique ?

Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.