Mathilde Damoisel signe un conte édifiant, riche en archives, sur un fruit devenu symbole de colonisation, de corruption et de l'avènement du capitalisme.

Pourquoi la télévision raconterait-elle l’histoire de la banane ? Parce que la culture et le commerce d’un fruit dévoile à lui seul l’essor d’un capitalisme nourri de spoliation, de ségrégation et de corruption. Et oui, la république bananière, ça vous dit quelque chose ? Mais ça ne s’arrête pas là. Donner envie à des millions d’Américains qui n’avaient jamais vu de bananes de leur vie d’en manger jour et nuit, c’est aussi miser sur l’essor des médias de masse et jouer avec une toute nouvelle technique : la publicité.   

La loi de la banane, c'est ce soir à 22h35 sur Arte. Et déjà disponible sur Arte.tv

Les brèves de L'Instant M 

Il a 75 ans, et c’est un monument du journalisme télévisé américain. Charlie Rose, la matinale de CBS, chaîne la plus regardée outre-Atlantique, mais aussi l’un des visages de l’émission « 60 minutes », vient d’être suspendu. Le Washington Post ayant publié les témoignages de huit femmes déclarant avoir subi des agressions de sa part. A peine l’enquête éditée, la journaliste du Washington Post a raconté par tweet que sa boite mail était inondée de récits similaires envoyés pars des femmes qui ont croisé Charlie Rose dans leur carrière ... 

Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.