Ils sont entre 700 000 et 1 million de réfugiés Rohingyas à avoir fui au Bangladesh, les seuls à pouvoir parler d'un nettoyage ethnique dont les généraux birmans effacent aujourd’hui les traces. C'est ce que montre le nouveau documentaire du reporter Gwenlaouen Le Gouil, diffusé demain sur Arte.

Ils ont fui à pieds, les survivants. Entre 700 000 et 1 million de réfugiés Rohingyas au Bengladesh. Les seuls à pouvoir parler d’un massacre qui a eu lieu en 2017, un cas d’école de nettoyage ethnique dont les généraux birmans effacent aujourd’hui les traces. Il ne peut pourtant qu’avoir été politiquement planifié cet acte génocidaire. C’est ce que s’attache à démontrer le nouveau documentaire d’un reporter qui revient inlassablement sur les lieux du crime et ne cesse de mettre au jour les signes faibles mais avant-coureurs du massacre. 

  • Légende du visuel principal: 200 000 Rohingyas se sont rassemblés dans un camp de réfugiés à Cox's Bazar, Bangladesh © Getty / Allison Joyce
Les invités
Programmation musicale
  • BERTRAND BELIN & BARBARA CARLOTTILentement2019
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.