“Sur le front”, le nouveau format environnemental incarné par Hugo Clément, dont le premier volet s'intéresse aux océans, débarque mardi soir sur France 2.

Il y a eu le spectaculairement beau, Yann Arthus Bertrand et Nicolas Hulot. Il y a eu la connaissance et la proximité, avec Thalassa et le doc animalier. Il y a eu l’investigation, avec Vert de rage, Cash Investigtion et Envoyé spécial. Il y a eu la grande opération de mobilisation avec "L’Emission pour la planète". Quelle corde manquait-il à l’arc de la télévision pour sensibiliser à la protection de l’environnement ? Quel registre encore non exploré pour créer le sursaut ? Quelle grammaire cathodique pour éveiller les consciences ?

A Hugo Clément, reporter superstar chez les plus jeunes d’entre nous, France Télévisions a donné beaucoup de moyens pour embrasser – en prime time – le virage de la nouvelle génération. Résultat, Hugo Clément sillonne les mers et les océans. C’est magnifique à regarder et instructif. Ça ne réinvente pas, mais alors pas du tout la télévision. En revanche – ça c’est nouveau – ça met en scène un propos entièrement acquis aux militants et autres activistes de l’écologie. Déroulant ainsi une vision du monde à la fois très politisée et curieusement, apolitique. 

  • Légende du visuel principal: Hugo Clément, journaliste français © AFP / Edouard Richard / Hans Luca
Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.