L'ancienne directrice du Bondy Blog rentre dans la ville qui l'a vu grandir. Elle raconte la famille, les amis, l'ascension sociale des uns et le déclassement des autres.

Romorantin, 17 900 habitants, sous-préfecture du Loir-et-Cher. Ses immigrés venus travailler chez Matra automobile. L’usine a fermé en 2003. Toutes les caméras étaient là. Depuis, le centre-ville a fait faillite. Les journalistes ne se déplacent que pour Marine Le Pen. 

Sinon, on dit Romorantin, comme on dirait « le fin fond de la France sans histoire » mais on n’y va pas

Elle a fait le trajet à l’envers : 2 heures, 15 minutes et un changement de train. Elle est rentrée chez sa mère. Elle a retrouvé les copains et les cousins. Elle a recollé les morceaux. Journaliste, oui, mais pour enquêter sur là d’où elle vient. Tiraillée entre le devoir de loyauté et l’exercice de son métier. Tiraillée entre son ascension sociale et la trahison des siens… les bouseux.

  • Légende du visuel principal: Nassira El Moaddem à Bondy en 2016 © AFP / Thomas SAMSON
Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.