Plusieurs journalistes ont été convoqués récemment par la direction générale du renseignement intérieur.

Hier, on apprenait la convocation d’Ariane Chemin, journaliste au Monde, à la direction générale du renseignement intérieur. On dit, la « DGSI ». Motif : ses révélations sur l’affaire Benalla et autres proches de l’Elysée. 

Stupeur. 

Même le Washington Post en a fait un papier, cette nuit aux Etats-Unis. 

Que veulent savoir les enquêteurs ? Qui sont les sources d’Ariane Chemin ? Quels documents a-t-elle en sa possession ? Y a-t-il là tentative d’intimidation

L’affaire est d’autant plus inquiétante que, dans le même temps, une kyrielle de cartes de presse (huit à notre connaissance), se voit convoqués les uns après les autres à la DGSI pour leurs travaux sur quoi, cette fois ? Sur les ventes d’armes françaises à l’Arabie Saoudite. 

Y aurait-il dans notre pays des sujets interdits ?    

  • Légende du visuel principal: Ariane Chemin © AFP / Eric Feferberg
Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.