Visage de 28 minutes depuis 2012, Elisabeth Quin raconte le monde à l'antenne, et se raconte à l'écrit. Elle est ce matin au micro de "L'Instant M".

Que retient-on d’un magazine diffusé à l’heure où l’on prépare le dîner ? Souvent, bien peu. Si ce n’est une petite musique qui l’air de rien s’imprime dans le cortex et fait la différence entre deux programmes. A regarder « 28 Minutes », quotidienne couvrant la culture et l’actualité sur Arte, on est étonné par la densité de ce qui s’y dit en peu de temps. Le public lui est fidèle depuis sa création en 2012. On imagine ceux qui la regardent pas comme des gens obligatoirement cultivés et pointus, mais comme des téléspectateurs qui veulent avoir la sensation d’être nourris par ce qu’ils regardent. Questions sur la recette d’une émission qui balance entre pouët-pouët pop et savoir. Et sur son animatrice qui balance, elle, entre l’écran et l’écrit. 

  • Légende du visuel principal: Elisabeth Quin, présentatrice de l'émission 28 minutes sur Arte © Maxppp / OUEST FRANCE
Les invités
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.