Pour raconter au plus près la traversée d'une famille syrienne, il était monté à bord de leur rafiot de fortune. Omar Ouahmane, correspondant de Radio France à Beyrouth, vient de recevoir le Grand Prix de la Presse Internationale.

Ce matin, L’instant M tend son micro à celui qui promène le sien dans des zones de guerre. En Syrie, en Libye, en Irak, ou à bord d’un rafiot de fortune sur lequel avaient embarqué une cinquantaine de migrants, ses reportages sont de ceux qui vous tirent l’oreille dans le flux des infos. Omar Ouahmane, correspondant de Radio France à Beyrouth, vient d’obtenir le Grand Prix de la Presse Internationale pour l'ensemble de son travail : excellent prétexte pour l’inviter, et parler ensemble de son métier. Comment un reportage radio peut-il raconter la guerre ? Comment évaluer les risques encourus sur les zones de conflit ? La peur est-elle une compagne régulière de travail ? Le reportage doit-il aussi raconter les coulisses, les difficultés rencontrées au cours du reportage ? Autrement dit, le reporter est-il aussi en partie le sujet de ses reportages ? 

Vanessa Descouraux et la censure marocaine

La semaine dernière, Vanessa Descouraux, grand reporter à France Inter, tournait un reportage au Maroc pour Interception, le magazine de la rédaction. La police l'a cependant empêchée de recueillir le témoignage d'une jeune activiste, et de se rendre dans la ville d'Al Hoceima, au nord du pays. Rappelons que le royaume de Mohammed VI se place à la 133ème place du classement mondial de la liberté de la presse ... Ce matin, elle nous raconte également son expérience. 

Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.