Existe-elle vraiment, cette fameuse île Noire, en Ecosse ? Et la fumerie d'opium du Lotus Bleu ? France 5 nous emmène sur les traces de Tintin, en compagnie d'Alex Vizéo, youtubeur globe trotteur, pour fêter les 90 ans du reporter à la houppette.

L'oeuvre d'Hergé a connu un succès international
L'oeuvre d'Hergé a connu un succès international © AFP / Georges Gobet

Et si les albums de Tintin n'étaient en fait que des guides de voyages? Des guides touristiques signés d'un homme qui ne voyageait pas ? Hergé ne quittait presque jamais sa table de travail, mais il truffait ses bandes dessinés d'indices, de précisions, de détails sur les pays que visitait son reporter à la houppette. 

Beaucoup de Tintinophiles ont déjà voyagé sur les traces de leur idole, mais le défi relevé sur France 5 ces jours-ci va encore plus loin : il s'agit de reproduire les couvertures des albums. Pour L'Île noire, il faut ainsi trouver un kilt, un Milou, un petit bateau... et surtout une île en Écosse qui ressemble à celle de la BD ! 

Alex Vizéo s'y colle dans une série documentaires, il est mon invité pour fêter (avec un peu d'avance) les 90 ans de Tintin. Ce sera l'occasion, puisqu'il est d'abord blogueur et Youtubeur, de se demander ce qu'est devenu le voyage à l'ère numérique.

Les brèves de L'Instant M 

  • Dans Le Canard Enchaîné d'hier, on peut lire cet article : « Macron veut se payer BFMTV ». 

Selon l'hebdomadaire satirique, une nouvelle numérotation des chaines serait à l’étude, en concertation avec le CSA, qui sera renouvelé en février. Emmanuel Macron envisagerait de revoir les numéros attribués à chaque chaîne. L’idée serait donc de récupérer le canal 14 (bientôt libéré par France 4) pour France Info et le canal 17 (celui de CStar) pour LCI. Les chaînes d’info seraient ainsi regroupées, sur les canaux 14, 15, 16, 17. On y lit :

Ainsi, sous couvert d’un regroupement thématique, BFM et CNews seraient devancées par France Info et directement suivies par LCI. De quoi faire fondre les audiences. 

Rappelons que BFM affole affiche de très bons chiffres depuis six semaines et se voit reprocher par les proches du chef de l’Etat d’en avoir trop fait sur les gilets jaunes.

  • Il avait à l’époque dénoncé des rumeurs « ignominieuses », mais il n’ira pas en justice. Nicolas Hulot retire sa plainte en diffamation contre le magazine Ebdo, a annoncé hier son avocat. 

L’article en question, publié en février, évoquait des soupçons de viol et de harcèlement sexuel. L’ancien ministre avait devancé sa sortie en kiosque et contesté tout comportement inapproprié. Plainte retirée, il n’y aura donc pas de procès. Quant au magazine Ebdo, il a cessé de paraître en mars, après seulement trois mois d’existence.

Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.