Premier prime pour Martin Weill, qui revient sur les premiers mois du président américain à la Maison-Blanche. "Trump, saison 1", c'est ce soir, à 21h, sur TMC.

Comprendre l’Amérique de Donald Trump
Comprendre l’Amérique de Donald Trump © AFP / ROBYN BECK

La mort de trois journalistes tournant pour Envoyé spécial la semaine dernière nous a rappelé très brutalement qu'il y a très peu de chaînes et très peu d'émissions qui se donnent les moyens d'envoyer des journalistes sur le terrain... et qu'à 19h, heure de l’accueil, des chaleurs, des stars en promo, du divertissement, ce soit le Petit Journal et Quotidien qui se donne ces moyens-là.

Martin Weill :

On s'est dit : c'est possible d'intéresser tout le monde à n'importe quelle actualité, ça dépend de la façon dont on le fait.

Pendant ce temps-là l'écriture et la grammaire des JT a changé et les journalistes se sont mis à incarner sur commande leur infos, même quand ce n'était pas nécessaire...

Quotidien, l’émission de Yann Barthès sur TMC, passe ce soir à l’heure américaine avec un prime time pilotée par l’un des reporters de l’équipe. Martin Weill a en effet, sillonné les Etats-Unis tout au long de la campagne présidentielle, recueillant auprès de la population témoignages et séquences édifiantes, aujourd’hui mêlées aux images présidentielles insensées que s’arrachent les télés.

Le tout donne un programme intitulé « Trump, Saison 1 ».

C'est une émission sur Trump mais surtout une émissions sur les Américains qui vivent sous Trump [...], en écoutant ce qu'ils ont à nous dire de lui, et surtout ce qu'ils pensent de lui.

Cette nuit, Donald Trump a remporté sa première victoire politique : l'application partielle du décret anti-immigration.

Faut-il continuer à traiter Donald Trump comme un personnage série ou de téléréalité ?

Martin Weill :

Donald Trump se comporte à la tête de son pays comme il se comporterait à la tête d'un show de téléréalité

Il ajoute : "Le candidat Trump a fait marrer un peu tout le monde. Le Président Trump fait beaucoup moins rire, et bientôt ne fera même plus sourire, parce qu'il est en train de mettre en place son agenda. Cet homme est potentiellement dangereux - du moins dangereux pour certaines de nos valeurs : le réchauffement climatique, la communauté LGBT, le droit à l'avortement... Donald Trump n'est plus un candidat un peu bouffon ; c'est devenu le chef de l'État le plus puissant du monde."

L'émission en vidéo

Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.