Il est l’avocat des 30 000 habitants qui, à ce jour, n’ont pas obtenu réparation. Mais son combat, il ne cesse de le raconter, dans le monde entier, pour entretenir l’attention. C'est l'histoire racontée dans cette bande dessinée « Texaco, et pourtant nous vaincrons » qui parait aujourd'hui 27 mars.

Pablo Fajardo, avocat des victimes des dommages causés à l'environnement lors d'opérations pétrolières en Amazonie équatorienne de 1964 à 1990 par Texaco.
Pablo Fajardo, avocat des victimes des dommages causés à l'environnement lors d'opérations pétrolières en Amazonie équatorienne de 1964 à 1990 par Texaco. © AFP / Rodrigo Buendia

Le « Tchernobyl de l’Amazonie ». L’une des pires catastrophes écologiques au monde. 3000 fois la marée noire de l’Erika. Entre 1967 et 1993, Texaco, géant du pétrole américain, a foré 300 puits en Amazonie équatorienne. Le poumon de la planète. Une région vierge que la multinationale a ravagée. Laissant derrière elle 60 millions de litres de pétrole brut et 70 millions de litres de résidus toxiques. 

Depuis 25 ans, un peuple se bat pour obtenir la dépollution de sa terre, car vivre avec des hydrocarbures aussi concentrés, c’est vivre avec la mort. 

Ce matin, je vous raconte l’histoire d’un bras de fer judiciaire, évidemment, doublée d’une épopée médiatique. Face à la toute-puissance américaine, il a fallu que les Indiens se fassent entendre, que le monde entier voit des images, que l’opinion publique prenne partie. La partie s’est jouée aussi devant les caméras. 

À l'antenne

Sonia Devillers reçoit Pablo Fajardo, l'avocat des 30 000 habitants (qui à ce jour n'ont pas obtenu réparation), surnommé par les journalistes "le David de l'Amazonie".

Références

Texaco, et pourtant nous vaincrons, par Sophie Tardy-Joubert, Pablo Fajardo, Damien Roudeau (édition des Arênes)

Crude, documentaire de Joe Berlinger (2009)

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.