Samedi, plusieurs journalistes se sont fait agresser alors qu'ils couvraient le mouvement des Gilets jaunes.

Depuis, des médias ont porté plainte, d'autres ont appelé au boycott en signe de protestation, d'autres ont fait - tout en condamnant ces violences - leur travail critique : pourquoi certains gilets jaunes haïssent-ils les médias ?

Quels problèmes pose la couverture médiatique de ces événements ?

Hier, enfin, sont venues les réactions des formations politiques. Sophia Chikirou, chargée de coordonner la France Insoumise aux élections européennes s'adresse au public sur Twitter :

Évitons de donner le prétexte aux journalistes de se victimiser. Ne les lynchez pas, ne leur parlez pas, ne les lisez et ne les regardez pas. 

Légende du visuel principal:
Manifestation de Gilets Jaunes, à Rochefort (24 novembre 2018) © AFP / Xavier Léoty
Les invités
Programmation musicale
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.