Que l'on soit de la génération "Tom-Tom et Nana" ou de la génération "Ariol', "J'aime Lire" accompagne les enfants dans leur découverte et leur plaisir de la lecture depuis 1977.

C’est le petit livre rouge de ma génération. Celui que l'on collectionnait. Celui qui nous attendait chez papi et mamie ou à la bibliothèque de l’école. C’était Tom Tom et Nana. Et ces romans illustrés qui nous ont fait basculer dans le monde de la lecture. J’aime Lire, l’un des canards phare de chez Bayard, souffle ses 40 bougies et son armée de mini dévoreurs d’histoires. Deux millions et demi de 7-10 ans l’épluchent chaque mois.

Comment écrit-on pour les enfants ? Ceux d’aujourd’hui sont-ils comme ceux d’avant ?

La littérature jeunesse façonnée pour une cible bien précise et un titre de presse ouvre-t-elle à la littérature en général ? Question sur les désirs et les apprentissages d’un âge clé. Réponse avec Delphine Saulière, rédactrice en chef du magazine. Et parce que J'aime Lire ne serait rien sans ses auteurs jeunesse, je vous présente Jo Hoestlandt. Vous avez signé l’un des hits de J'aime Lire, « Journée poubelle pour Gaëlle », il y a 22 ans, J'aime Lire le réédite avec dix de ses romans cultes dans son numéro collector, en kiosque en ce moment.

Les brèves de L'Instant M

Depuis ce matin, vous ne twittez plus en 140 caractères, mais en 280. La face du réseau social, utilisée par de personnes en France, en est ainsi changée. Tweet en 280 caractères du patron du Twitter, Jack Dorsey, pour l’annoncer. Immédiatement relu et corrigé par un twittos qui s’est contenté de supprimer les mots inutiles.

Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.