Le jeu d'aventure revient ce soir sur TF1. La saison repose sur un tout nouveau concept qui va opposer les régions françaises entre elles pour la première fois dans Koh-Lanta. Denis Brogniart revient sur cette fusion qu'il entretient avec le programme et les nouvelles manières d'animer l'émission sur les réseaux.

La France confinée a massivement regardé Koh-Lanta jusqu'à en devenir dingue, vivant cette dernière saison au premier degré, menaçant de mort certains candidats portant aux nues des héros plus retors que jamais. Coups bas, traîtrises, convoitises à tout va, aigreur, jalousie, un feu détruit, un collier d'immunité qu'on n'a pas voulu jouer

Koh-Lanta, la grande catharsis du confinement. Nous étions dedans, ils étaient dehors. Nous étions claustrés. Ils étaient en liberté. Nous avons pris sur nous, ils se déchaînaient sur les autres. Nous avons tant retenu. Ils ont tout recraché, la grande purgation. Après tant d'émoi, le jeu d'aventure revient ce soir sur TF1, opposant les régions françaises les unes aux autres pour la première fois, rien de mieux pour mettre le feu aux réseaux sociaux.

Témoignage de Denis Brogniart

Pendant le confinement, la France a massivement regardé Koh-Lanta

Denis Brogniart : "La France regarde depuis pratiquement 20 ans massivement Koh-Lanta. On est leader depuis 20 ans. 

Le confinement a boosté les audiences de Koh-Lanta mais c'est un programme qui rassemble un nombre de téléspectateurs considérable depuis sa création

Koh-Lanta en live sur Instagram 

DB : "Même si le confinement est terminé, je vais reprendre les live (sur Instagram). Chaque samedi soir, à 18 heures, je serai en live sur Instagram en compagnie du perdant du vendredi, et puis le vendredi soir, juste après l'épisode, vers 23 heures, je serai seul avec un ancien candidat de Koh-Lanta qui viendra pour revisiter l'aventure". 

Comment le nouveau concept a-t-il émergé ? 

DB : "C'est une multicontribution. C'est le fruit d'une réflexion collégiale. Il n y aura bien sûr aucun stéréotype. Prenons l'exemple de Fabrice, ce candidat de 55 ans qui a les larmes aux yeux au moment où il comprend qu'il fait partie de l'équipe du Nord. Ses parents, sont des immigrés polonais, ils sont arrivés dans le nord et c'est le Nord qui a tout donné à sa famille, et qui lui permet aujourd'hui d'être français. Il y a cette émotion-là qu'on souhaite faire partager aux téléspectateurs. Cet attachement à sa région. 

Ce ne sont pas des régions nominales. C'est quatre clans : le nord, le sud, l'est et l'ouest. Les quatre points cardinaux de la France avec à la fin, toujours, une grande réunification". 

En mettant en concurrence les différentes régions, on met en avant le patrimoine culturel et les traditions régionales de chacune et chacun

La suite à écouter…

Retrouvez la nouvelle saison de Koh-Lanta sur TF1 et  le débrief de Denis Brogniart, chaque vendredi/samedi sur Instagram

  • Légende du visuel principal: Koh-Lanta, les 4 Terres © MyTF1
L'équipe