Alors que les audiences de France 2 et de France 3 ne cessent de grimper, le gouvernement attend des chaînes publiques 400 millions d'euros d'économies. Comment ? Sur quels critères ? Que cela va t-il changer pour les téléspectateurs?

Bilan des audiences 2018. France 2 s’offre la plus belle progression des chaînes généralistes, portée par des après-midis qui ont recouvré la santé et le lancement réussi d’un feuilleton quotidien après le JT. France 3 passe à nouveau devant M6, dopée par ses fictions populaires façon « Capitaine Marleau ». Il n’empêche, le gouvernement attend de vos chaînes publiques 400 millions d’euros d’économie en 3 ans. Un vaste plan de départs volontaires est mis en place, mais de l’argent, on en récupère déjà en rabotant les programmes. Lesquels et sur quels critères ? Depuis plusieurs mois, sous la férule de mon invité, France Télévisions se réorganise en coulisses. Les cuisines de chefs et de sous-chefs, cela a peu d’intérêt. En revanche, qu’est-ce que ça change pour nous, téléspectateurs ? Bref, comment nous parle-t-on ?  

Légende du visuel principal:
France télévisions : Delphine Ernotte, présidente, et Takis Candilis, directeur général délégué à l'antenne et aux programmes © AFP / Bertrand Guay
Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.