Auteur d’un scénario qui verra le jour sur TF1 et Netflix sous le nom de « Marseille », Dan Franck raconte l’histoire de son histoire.

Le langage cinématographique est une œuvre collective. Ce qui signifie une succession de dépossessions pour le scénariste. « Parfois douloureuses », écrit après-coup l’homme de lettres. Et pour cause. Auteur d’un scénario qui verra le jour sur TF1 et Netflix sous le nom de « Marseille », Dan Franck raconte l’histoire de son histoire. Comment on la lui a commandée, comment elle s’est mise à l’habiter, comment il l’a nourrie et façonnée, comment un réalisateur l’a littéralement dénaturée, pour ne pas dire massacrée. Le résultat ? Une série complètement ratée. Dan Franck en a fait un roman à clés très piquant. Règlements de comptes tous azimuts ? Non. Itinéraire d’un écrivain qui voulait tout, sauf trahir ses personnages.    

« Scénario » paraît aujourd’hui chez Grasset. 

Les brèves de l'Instant M

Aujourd’hui, à l’Assemblée Nationale, sera discutée la loi destinée à protéger le secret des affaires. Il s'agit de la transposition d'une directive européenne qui veut protéger les entreprises contre la divulgation d'informations stratégiques. Le problème, selon nombre de journalistes, c'est que n'importe quelle information interne à une entreprise pourra être classée "secret d'affaires" et entraîner une sanction pénale contre les médias. Avec cette loi, des scandales comme celui du Mediator ou des Panama papers seraient-ils sortis au grand jour ? J’avais plein de choses à vous dire là-dessus, mais en fait, je vous conseille de réécouter la chronique de Nicole Ferroni ce matin à la fin de la matinale. C’était parfait. 

A lire dans le Canard enchaîné ce matin, un enregistrement d’une réunion à l’Elysée entre la communicante de Macron et les journalistes à qui on explique pourquoi la salle de presse du palais va être déménagée. En clair, pourquoi l’exécutif ne veut pas avoir les médias dans les pattes. Réaction de la correspondante américaine de l’agence AP : « vu l’accès à la salle de presse, la France se situerait plutôt du côté des non-démocraties ». 

Les invités
Programmation musicale
  • BARBAGALLO

    L'Offrande (radio edit)

    2018

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.