Face à face, le Tchip, un podcast où trois trentenaires d'origine antillaise et africaine partagent leur expérience noire, et Koï, le premier magazine en France dédié aux communautés asiatiques.

"L’Instant M" ne sait plus où donner de la tête cette saison tant il naît de nouveaux médias. Ca déferle toutes les semaines en kiosque et sur vos écrans. Ce matin, je vous parle d’un beau et bon magazine culturel, Koï. Et d’un podcast radio riche et bien ficelé, Tchip. Tchip et Koï sont nés d’une démarche commune. Celle de jeunes journalistes qui se sentent et se disent invisibles dans les médias, n’y trouvant ni leur visage, ni leur voix, ni leur histoire, ni leurs centres d’intérêt. Parce qu’un Français d’origine asiatique n’a pas la même culture qu’un Chinois ou qu’un Vietnamien. Et parce qu’un ado noir n’a pas ici la même culture qu’un afro-américain.        

François Oulac et Julie Hamaïde sont nos invités. 

Les brèves de l'Instant M

La BBC annonce que six présentateurs masculins acceptent de réduire leurs rémunérations. Des journalistes et animateurs d'émissions qui gagnent tous entre 200.000 et 750.000 livres. Décisions symboliques après la démission de Carrie Gracy, rédactrice en chef, début janvier, publiant une lettre où elle affirmait qu’à emploi égal et poste équivalent, les hommes sont payés 50% de plus à la BBC.  

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.