Sonia Devillers reçoit Nicolas Glimois, réalisateur du film "Les années de plomb, une tragédie italienne"

Site du kidnapping du premier ministre Aldo Moro par les Brigades Rouges, 1978
Site du kidnapping du premier ministre Aldo Moro par les Brigades Rouges, 1978 © AFP

Les années de plomb désignent la spirale terroriste des années 1970 dans laquelle plongea notamment l’Italie. Enlèvements et attentats associés, dans la mémoire collective, à une radicalisation des factions d’extrême gauche.

C’est pourtant l’empreinte de l’extrême-droite italienne et même des Américains que l’on retrouve derrière ces assassinats. Tragique machination dont on n’a arrêté aucun coupable.

Il y a une chape de plomb sur les années de plomb.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

La chronique d'Amaelle Guiton

Amelle Guiton est journaliste à Libération. Pour l'Instant M, elle chronique les sujets numériques.

Les invités
L'équipe
Thèmes associés