Manuel Alduy, directeur du Cinéma de France Télévisions, est l'invité de l'Instant M.

Mon invité dirige le cinéma à France Télévisions. Ca veut dire beaucoup. D’abord parce qu’il programme des centaines de films chaque année sur ses chaînes de télé. Ceux que vous regardez le soir en famille, qui vous ont remonté le moral pendant le confinement, qui ont comblé vos nuits d’insomnies grâce au cinéma de minuit. Ca veut dire aussi qu’il finance et coproduit des dizaines des films. 

On ne le dira jamais assez. En France, le cinéma vit et fleurit grâce à l’argent des chaînes de télévision. 

En France ? Que dis-je ? Bien au-delà de nos frontières. Les chaînes françaises permettent à des cinéastes iraniens, italiens, roumains de tourner et de briller. Ca, c’est sur le papier. 

Durant des mois, les salles ont été fermées, 400 longs-métrages attendent d’être montrés ; les plateformes américaines se sont goinfrées d’abonnées, la loi va les obliger à investir en France, mais quel genre de cinéma vont-elles acheter ?

 Y a d’la joie !!  

  • Légende du visuel principal: Manuel Alduy en 2015 © AFP / SOL NEELMAN
L'équipe