En octobre 2020, Thierry Ardisson a lancé en partenariat avec l'INA une chaîne YouTube compilant les archives de ses émissions. Des milliers d'heures de visionnage à disposition de tous ceux qui auraient envie de parcourir 35 ans d'histoire de la télévision.

Thierry Ardisson a rendez-vous avec Jean Gabin. Il a ressuscité la grande gueule du cinéma français à grand renfort de technologie. Il en a profité pour se refaire la gueule, à l’écran, il s’est rajeuni de 20 ans. Thierry Ardisson joue avec le temps : des stars du passé, des images du futur, un animateur de maintenant. Thierry Ardisson en Dorian Gray de la télévision. L’Institut national des archives lui consacre un canal à part entière sur YouTube, Arditube. « Tout le monde en parle », « Paris Dernière », « Rive Droite Rive Gauche », « Bain de minuit », « Lunettes noires pour nuits blanches »... Des centaines d’heures de télé sélectionnées, découpées, éditorialisées et présentées par le Ardisson de maintenant racontant le Ardisson d’antan. Pour qui ? Pour les générations de demain, assurément. L’homme en noir tente un miracle, rendre l’éphémère de toute éternité. Ardisson joue avec le temps, Ardisson joue avec la mort, évidemment.

Les INA Arditubes

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Extraits

  • "Je ne suis ni dans le néfaste, ni dans le comique, je suis là pour transmettre". 
  • "Aujourd’hui, il n’y a plus de stars. En résumé, Gainsbourg est mort. Les stars qui restent ne trouvent pas la télé chic. Maintenant, elles ne veulent que des 20 h : celui du dimanche soir sur TF1 étant le graal. Mais elles souhaitent plus s’exprimer par peur des réseaux sociaux. Le vrai talk-show est fini. Il y aura toujours de la promo, mais l’interview punk est terminée."
  • "Si vous venez de lumpen prolétariat, vous n'avez pas les codes de la culture générale. C'est ce qu’il se passe avec les animateurs d’aujourd'hui. Ils n'ont pas de culture générale, c’est donc très compliqué de faire parler quelqu'un qui, a priori, en a plus que vous. Donc, la petite bourgeoisie qui est allé à l'école, c'est formidable."
  • Légende du visuel principal: Thierry Ardisson s'est allié avec l'INA pour proposer une chaine Youtube de ses anciennes émissions. © Getty / Sophie Bassouls/Sygma
Les invités