C’était ça ou Daniel Evenou et Clara Morgane préparant des gâteaux au chocolat sur M6 pour Le Meilleur Pâtissier . Donc vous ne vous en tirez pas trop mal, vu la maigreur du programme télé de la soirée.

Vous serez quatre à regarder Les survivants de l’infini sur cette petite chaîne thématique du bouquet CanalSat , mais vous n’êtes pas prêts d’oublier le méchant : avec son gigantesque cerveau veineux qui déborde de sa boite crânienne et sa grosse pince à la place du bras droit. Pas prêts d’oublier non plus ces petites soucoupes volantes toutes petites, toutes mignonnes qui bringuebalent dans l’espace et aspirent nos avions dans de chatoyants rayons verts. Evidemment, y en a un qui a tout pris et tout rendu, aussi, à ce film culte des années 50, c’est Tim Burton.

Bienvenue dans une saga interstellaire telle qu’en raffolaient les « pulps », les magazines à deux sous d’après-guerre. Bienvenue - ça va avec - dans la vaste paranoïa qui rongeait l’Amérique de ces années-là, menacée par les rouges, hantée par le péril nucléaire. Transposé sur la planète Métaluna – où deux scientifiques terriens sont retenus en otage – ça donne un conflit ravageur contre de très querelleurs voisins, les Zahgons.

Les survivants de l’infini , vous offre également l’occasion de voir « l’Intérociteur » en vrai. Un outil de communication extra-terrestre à faire pâlir Steve Jobs (il clignote de partout). L’écrivain de science-fiction Raymond F. Jones avait placé son supra-gadget dans tout un tas de nouvelles hélas non portées à l’écran. Grâce au « Survivants de l’infini », son invention passera donc à la postérité, servie par des effets spéciaux qui firent sensation à l’époque et par l’un des derniers tournages en Technicolor trichrome, comme ce fut le cas d’Autant en emporte le vent ou du Magicien d’Oz . Et ça, c’est magnifique. Les grandes fresques chamarrées qui constituent les décors, l’hyper espace peint par petites touche, l’intérieur du vaisseau tantôt baigné de bleu ou de rouge selon l’intensité du danger. Vous allez décoller.

Les survivants de l’infini, c'est sur Ciné FX, ce soir à 20H50

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.