C'est le plan le plus célèbre de l’histoire du cinéma. L’un des plus admirés et des plus analysés, en tous cas. L’ombre portée d’un tueur d’enfant sur l’affiche qui met sa tête à prix. C’est « M le maudit », le chef d’œuvre de Fritz Lang, inspiré d’un vrai meurtrier en série, guillotiné peu après la sortie du film, en 1931.

Fritz Lang
Fritz Lang © wikimedia

La première séquence du film est un cas d’école. Elle alterne les plans sur une mère harassée par la tâche ménagère et la sortie d’école d’une fillette. La femme, comme enfermée entre les quatre murs de la cuisine, met le couvert. Avec, pour seule perspective, la cage d’escalier – labyrinthique – et pour seule compagnie les cloches de l’église ou le coucou de l’horloge qui rythme sa journée. Une figure asservie par le temps et l’espace en quelques sortes.

La fille, frêle, dans la ville géométrique et monumentale, longe le trottoir en faisant rebondir sa balle. Traveling. C’est le chemin de la maison. Mais la caméra de quitter progressivement l’enfant pour suivre le balle rebondissant sur l’obstacle : l’affiche. Et sur l’affiche la silhouette de l’assassin. Voix off : « Comment t’appelles-tu ? », « Elsie, Elsie Beckman » :

« Dankeshön », c’est le merci de la petite à son bourreau qui vient de lui offrir un ballon de baudruche. Filmé de haut, de loin, vous ne verrez le maudit que de dos, mais déjà, le sifflement est sa signature. A noter que le marchand de ballons, lui, est aveugle, comme toute la société allemande rongée par le climat de ces années-là (la République de Weimar). A noter, aussi, que le ballon choisi par la gamine a la forme d’un petit corps au visage blanc. Troublant.

Plan suivant, en silence. L’assiette vide et le regard vide de la maman. La balle de la petite échappée d’un buisson. Le ballon de baudruche coincé –comme agonisant- dans les fils d’un pylône électrique, bientôt emporté par le vent. Ecran noir. Signifier, glacer sans montrer. Le film a commencé depuis environ 8 minutes. La traque du tueur peut démarrer.

« M Le Maudit » n’est pas seulement un monument de mise en scène, c’est aussi un thriller haletant et toujours aussi surprenant.

►► « M Le Maudit », c’est donc à voir ou à revoir ce soir sur ARTE à 20H55

Suivi d’un autre thriller de Fritz Lang, « Espions sur la tamise ».

L'équipe
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.