C’est un documentaire bâti comme un genre de western agricole.

Hier soir, texto de ma mère, 69 ans, qui se pique de lire des textes, des vrais : « Haha… demain, y a doubitchou sur la 2 ! ».

Et moi qui voulais vous causer d’une enquête archi-sérieuse, mais néanmoins édifiante. Voilà que le « Le Père Noël est un ordure » débarque pile poil en face. En même temps, que celui qui a besoin de moi pour regarder « Destinée… », lève le doigt. Évidemment, je ne m’en lasse pas, mais grosse migraine à l’idée d’égrainer pour la millionième fois ces répliques piétinées par la redite.

Alors que la 5 prend un virage investigation non négligeable. Cette semaine, une pointure du genre, Nicolas Vescovacci. L’enquête sur le Crédit Mutuel dont Bolloré n’a pas voulue, c’est lui. Les révélations de Ziad Taketine sur les valises libyennes remises à Sarkozy, c’est encore lui. Son film aurait pu se contenter d’un facile plaidoyer pour la protection de la nature, de la biodiversité. 60 000 hectares de terres agricoles disparaissent en France chaque année. On se demande bien comment on va bouffer quand on sera grand.

Dans notre culture, voyez-vous, n’a de valeur que ce qui est bâti. Le sol n’en a aucune, tant qu’il n’est guère couvert de bureaux, centres commerciaux, parkings ou parcs aquatiques. D’ailleurs l’Etat et les élus bradent nos champs délibérément. Normal, leur priorité, c’est l’emploi, la croissance locale. La manip’ consiste donc à faire évaluer des terres dites « inconstructibles », à signer avec des investisseurs le rachat du foncier à très bas prix, puis à modifier le plan local d’urbanisme pour donner l’autorisation d’envoyer les pelleteuses.

Le problème avec les journalistes d’investigation, c’est que quand ils ont une histoire, ils ne la lâchent pas. Un peu comme ces paysans expropriés qui auraient aimé continuer à creuser leur sillon. Auditeurs de Lyon et de ses environs, si vous voulez voir France 5 accrochée aux mollets de Gérard Collomb, votre sénateur-maire, sommé de rendre de comptes sur la construction de votre grand stade de foot 100% privé, mais surtout de ses aménagements environnants, ne vous gênez pas, la télé publique est faite pour ça.

Allez, ma mère regardera « Le Père noël est une ordure » est une autre fois.

"Pour quelques hectares de plus", c'est ce soir sur France 5.

L'équipe
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.