France 5 mène l’enquête ce soir sur une politique de santé publique qui fait débat depuis plusieurs années déjà… Le dépistage systématique du cancer du sein.

Le dépistage du cancer du sein
Le dépistage du cancer du sein © Detailbick Fotolia

La controverse n’est pas nouvelle, en effet. Mais ce film est réalisé avec une extrême sensibilité. Suivant avec intelligence et douceur plusieurs femmes dont l’une à qui l’on annonce ce diagnostic – « c’est un cancer » - que beaucoup d’entre nous ont pris un jour en pleine figure et que toutes les autres redoutent sincèrement.

Pour les femmes de quarante ans, ce documentaire se montre très pédagogique sur des sujets éthiques et médicaux de haut niveau, dont il prend garde à ne pas dénaturer la complexité. Quand on a 40 ans, ça fait tellement peur qu’on irait volontiers passer une « mamo » tous les quatre matins. Comme ça, à la moindre petite boule, on sort l’artillerie lourde et on s’en débarrasse.

Parce que, nous explique, un épidémiologiste, le dépistage a beau être devenu systématique, le nombre de cancer du sein avancé n’a pas diminué. Parce que, nous explique, un anatomo-pathologiste, la médecine c’est fait pour les malades, pas pour les gens sains. Et que dans 30 à 50% des cas, la radiographie détecte des lésions pré-cancéreuses dont rien ne dit qu’elles engendreront un cancer.

En clair, pour cette école de chercheurs : on sur-diagnostique la maladie. D’ailleurs, plus on cherche des cancers, plus on en trouve. D’où l’épidémie statistique de cancers de sein. On sur-opère, également, des cancers qui n’en sont pas. On sur-traite. Or, le traitement a des conséquences physiques, morales et sociales souvent très lourdes.

Mais quel médecin peut assumer de n’en avoir pas fait assez si la maladie vient à se déclarer ? Quelle femme peut vivre avec ces fameuses lésions sans avoir l’impression d’abriter une bombe à retardement en son sein ? La réalisatrice, Coline Tison, en a rencontrées. On les écoute, on les regarde, on se demande et si c’était nous. On s’interroge et on apprend beaucoup.

« Au nom de tous les seins. Incertain dépistage » sur France 5, ce soir à 20H45.

L'équipe

Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.