J’aime ça, moi, les gens vivants. Alors que je n’aime pas du tout les « bons vivants ». Vous voyez la différence ? J’aime pas les gens qui se tapent sur la panse et qui salivent à l’avance… la côte de bœuf et son p’tit verre de pinard. C’est-à-dire que j’aime la bouffe, mais que ça ne m’intéresse pas et les gens qui aiment ça, encore moins.

Gérard Depardieu et Laurent Audiot
Gérard Depardieu et Laurent Audiot © Radio France

Gérard Depardieu, lui, il aime la vie. Et c’est très différent. Je voyais arriver avec horreur « A pleines dents ! » le road trip culinaire qu’Arte vous propose dès ce soir et jusqu’à vendredi, à 19h00. 45 minutes en compagnie de ce Gargantua de cinéma et de son ami Laurent Audiot, chef étoilé, en Bretagne, en Ecosse, au pays basque, en Italie.

Et bien, c’est formidable. Formidable, parce que c’est réellement mis en scène et que la photo est éblouissante. En Bretagne : les fleurs de pommier sur un ciel d’orage, les parbat’ fluo des chalus sur le bleu vif de la Manche, les miches de pain mordorées couleur du granite.

Et puis, c’est Depardieu qui raconte et qui digresse tout le temps, nul mieux que lui d’ailleurs pour faire l’apologie de la sortie de route, agrémentée de souvenirs d’enfance : le cidre brut du Berry, tord-boyau qui vous filait la chiasse (c’est du Depardieu dans texte) ou les concours de pets, enfermés avec Carmet et Blier dans une voiture, sur le tournage de Buffet froid.

Là, vous vous dites, le Gaulois en fait des tonnes. Même pas. Il va à la rencontre des pêcheurs, des éleveurs, des agriculteurs, des artisans boulangers ou affineurs avec une simplicité très tendre et une curiosité authentique. Il se réjouit, questionne, goûte. Il veut apprendre et vous aussi.

« Dans ma famille, tout le monde a le diabète. J’aurais dû l’avoir aussi, qu’il dit. J’lai pas parce que chui soigné par les Russes…», on aura tout entendu dans un programme dédié à la gastronomie !

> « A Pleines dents », dès ce soir à 19h00, sur Arte.

Bande-annonce de "A pleines dents" :

L'équipe
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.