Anti-épopée burlesque, la légende du roi Arthur transformée en film à sketchs : c’est le « must » des « must » concocté par ces ces tarés d’Anglais.

 "Sacré Graal", le film des Monty Python ce soir sur France 5, à 20h55.
"Sacré Graal", le film des Monty Python ce soir sur France 5, à 20h55. © France 5

Dans le film la police venant, dans l’image, arrêter les chevaliers pour le meurtre d’un historien perpetré peu avant dans le scénario. C’est dire si l’histoire avec un petit h prend aussi cher que celle avec grand H. Jamais vu un long-métrage dont la narration s’embrouille autant !

Faut dire, comme garder les idées claires ? Dans Sacré Graal, les ennemis français balancent des vaches par-dessus les forteresses.

Un tout petit lapin tueur égorge trois chevaliers en armes. Mais il sera pulvérisé par la sainte grenade d’Antioche. Amen.

Bedevere, premier compagnon du roi, pense que les vessies de mouton arrêtent les tremblements de terre.

Dieu signale aux chevaliers de la Table ronde à quel point il ne supporte plus la flagornerie, les psaumes de ses adorateurs le fatiguent.

Dans Sacré Graal, les laboureurs sont anarcho-syndicalistes.

Arthur fait semblant de monter à cheval, son écuyer bruitant les pas du canasson avec des noix de coco.

Galahad le Pur est poursuivi par 100 vierges « entre 16 et 19 ans et demi », c’est précisé.

Dans Sacrée Graal, la fée Viviane est qualifiée de « pouffiasse qui distribue des épées au fond d’une mare. Pantomime aquatique qui ne peut donc pas être la base d’un système gouvernemental ».

Dans Sacré Graal, il y a des phrases du genre

Ils durent manger un ménestrel, mais l’allégresse ne les quitta point.

Même le générique du début dévisse de A à Z, puisque sous le nom des acteurs apparaissent des sous-titres traduisant une discussion sur la Suède, les morsures d’élan et les cure-dents.

Je vous rassure, s’en suivent les mentions suivantes : « Excusez les erreurs de sous-titres. Les responsables ont été renvoyés ».
Puis, « Les personnes responsables d’avoir viré les gens qui viennent d’être virés ont été virées ». Puis, « Les sous-traitants chargés du générique après que les autres personnes aient été virées souhaitent faire savoir qu’ils viennent d’être virés ».

Evidemment, la bande à Terry Gilliam et Terry Jones avait fait, avant le cinéma, ses armes à la BBC. Où déjà ils étaient les maîtres incontestés du so british « non-sens ». Effet garanti sur les grands, mais aussi les petits!

►LE PROGRAMME : "Sacré Graal", sur France 5, à 20h55.

L'équipe
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.