C’est parti pour dix minutes cinquante-trois secondes de la course poursuite automobile la plus célèbre du cinéma. Au casting, une Ford Mustang GT Fastback verte, et une Dodge Charger noire, dans les rues de San Francisco.

Affiche de Bullitt, Peter Yates, 1968
Affiche de Bullitt, Peter Yates, 1968 © Warner Bros

A 20H45, Bullitt , donc, sur Paris Première . Mais comme la chaîne s’est vue refuser par le CSA son passage sur la TNT gratuite, vous ne serez que quatre à pouvoir le voir. Merci, le CSA !

Parce qu’au volant de la Mustang, il y a Steve Mc Queen . Dans le registre du blond ténébreux, la perfection faite homme. La dernière fois que j’ai dit à un garçon qu’il ressemblait à Steve Mc Queen, c’était pour ne pas lui dire qu’il ressemblait à Paul Newman, donc ne pas lui dire que j’étais dingue de lui. Mais Steve Mc Queen, c’était beaucoup se dévoiler quand même…

Dix minutes cinquante-trois secondes. Le clou de ce polar sorti en 1968. Trois semaines de tournage juste pour filmer la poursuite. Des plans restés célèbres. Comme cette image dans l’image : le parechoc de la voiture ennemie dans le rétro qui barre le cadre. Le visage impassible de Mc Queen qui occupe tout l’écran. Celui de son ennemi filmé en contre-plongée.

Dix minutes cinquante-trois secondes muettes. Même la musique se tait quand les moteurs rugissent. Le mixage sonore est ici le socle de la mise en scène. La Mustang plus stridente, pétaradante, plus nerveuse. La Dodge plus grave, plus assourdie, plus rampante, plus inquiétante. Le crissement des pneus dans les virages, le klaxon horrifié du camion qui arrive en face, le choc de la taule, le « spoum » des bagnoles bondissant des hauts de San Francisco, puis s’écrasant sur le bitume.

Dix minutes cinquante-trois secondes qui s’achèvent sur une explosion, un contre-champ très furtif. Et la séquence suivante a déjà commencé. Sans un mot, sans une respiration. Car, chez ces gens-là, monsieur, on ne parle pas. On conduit.

> Soirée Steve Mc Queen sur Paris Première

Dès 20h45 : « Bullitt »

suivi d’un documentaire sur l’acteur à 22h45 .

L'équipe
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.