C'est un monument de beauferie, mais un monument quand même !

RMC Découverte a acheté les droits de Top Gear, que regardent religieusement 5 millions de British tous les dimanches soirs et avec eux, 350 millions de téléspectateurs dans le monde, car la BBC la vend à 170 pays. Vous me direz, ça dure depuis 1977. Ca ne finira jamais. Alors, pourquoi ce soir ?

Parce que Top Gear sans Jeremy Clarkson, n’est pas Top Gear. Or, Jeremy Clarkson a fait l’objet d’un licenciement fracassant au printemps pour avoir écrasé son poing dans la figure d’un producteur. Soutien de David Cameron et pétition monstre pour le maintenir à l’antenne. En vain. Ce soir, c’est la der des ders avec l’impétrant sur les écrans français.

L'équipe de Top Gear
L'équipe de Top Gear © corbis

Top Gear, d’abord. A des années lumières de nos Turbo et Automoto. Dans Top Gear, on glorifie la bagnole autant qu’on la défonce et ce, au sens le plus littéral du terme : un piano lâché du haut d’une grue sur le toit d’une voiture, un autobus roulant sur une moto, une nonne au volant d’un Monster Truck et autres tests de résistance complètement loufoques.

Deux rubriques cultes, également, « Star dans une petite voiture » : vous prenez Tom Cruise et vous lui faites conduire une Kia sur circuit. Ou « le mur de la classe », évaluation des modèles par les trois animateurs qui ne sont jamais d’accord entre eux et qui rivalisent de mauvaise foi.

Jeremy Clarkson, maintenant. Teint rougeau, chemise à carreaux et veste en velours. Il a l’humour le plus pourri de toute l’Angleterre, le genre qui fait le salut nazi devant les BMW… Mais, son ironie et sa truculence emportent le morceau.

Editorialiste au Sun , proche du leader travailliste Ed Miliband, il demeure une figure authentiquement populaire, malgré la provoc et les vannes racistes. Et vous savez qui l’a récupéré quand la BBC l’a viré ? Amazon, qui vend en Grande-Bretagne des vidéos à la demande comme Netflix chez nous. Changement d’époque, je vous dis.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.