Le sujet serait tellement brûlant que le documentaire portait jusqu’à hier après-midi un titre provisoire, « les secrets de Jean-Paul II »

Les papes Jean-Paul II et Jean XXIII seront canonisés
Les papes Jean-Paul II et Jean XXIII seront canonisés © Reuters

La présence de ces lettres n’a donc été dévoilée qu’à la dernière minute. Et pour cause, ceux qui les détiennent menacent de recours en justice si des extraits en sont communiqués au public. Ce sera le cas, ce soir. Pas de sensationnalisme, toutefois. Mais une très belles histoire qui bouscule, en profondeur, les fondamentaux de l’Eglise catholique.

Le film retrace l’enquête rigoureuse et dépassionnée d’un historien retrouvant la trace d’une intense correspondance entre le Pape et une femme : Anna-Teresa Tymieniecka. Celle-ci est d’origine polonaise, philosophe, mariée à un économiste très influent et mère de trois enfants.

Leurs échanges épistolaires commencent alors que Karol Wojtyla est évêque de Cracovie, étroitement surveillé par la police secrète du régime. C’est une relation intellectuelle d’envergure qui se noue au travers de ces 250 lettres. Des échanges de hautes volées mêlant théologie, géopolitique et philosophie. Anna-Teresa Tymieniecka déclarera à la fin de sa vie que le Pape a gouverné avec ses idées, ses idées à elle. Influence que l’Eglise n’aura de cesse d’oblitérer lors du procès en béatification, puis en canonisation de Jean-Paul 2. Un procédé qui n’est pas sans rappeler d’ailleurs les méthodes soviétiques.

Le seul journaliste à avoir interviewé Anna-Terasa Tymieniecka est Carl Bernstein, resté célèbre pour ses révélations dans l’affaire du Watergate. Il témoigne ici et reconstitue avec d’autres, la nature des sentiments que vouait cette femme au Pape. Un amour dont il reste les mots, couché sur papier. Anna-Teresa Tymieniecka et le Pape se sont retrouvés toute leur vie, dans différents pays, et elle fit partie de ceux qui lui rendirent visite au Vatican jusqu’à son dernier souffle.

Plus jeunes, ils se rendirent en montagne, allèrent marcher en forêt ou camper l’été. Plusieurs fois, elle avoue ses sentiments qu’elle ne peut réprimer au futur souverain pontife qui ne la chassera pas pour autant de sa vie.

Ce n’est pas la face cachée de Jean-Paul II que déballe Arte à grands fracas, mais le subtil portrait d’un homme sous un jour qu’on ne connaissait pas.

« Les lettres secrètes de Jean-Paul II », c’est à voir sur ARTE, ce soir à 20H50

L'équipe
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.