Au programme ce soir sur Gulli, une petite vampire qui fait des ravages. C’est même devenu le cauchemar de tous les parents qui ont ces choses très bizarres à la maison : des filles.

Des filles, paraît-il, accrochées à l’écran telles le bernique au rocher. Des drames quand on les en arrache. Des larmes. Et les astuces les plus tordues ou plus comiques de la Terre, m’a-t-on raconté, pour rallumer la télé quand vous filez préparer le dîner.

Moi, avec deux garçons, j’ai échappé à ce fléau planétaire qui frappe les gamines en très très bas âge : Chica Vampiro . Mais, je compatis, car poussée par vos cris désespérés, j’ai été regarder.

De la pure telenovelas colombienne, diffusée depuis l’été dernier sur Gulli. Un mix horriblement laid et niais entre Hélène et les garçons et Le Bal des vampires , ça c’est pour ma génération, ou entre Violetta et Twillight , pour les suivants.

Déjà, Violetta qui nous venait d’Argentine tout en étant coproduite par Disney, s’est avérée une longue martyrologie esthétique pour les parents. Les plus dévoués d’entre vous ayant même accompagné les gamines voir l’impétrante en concert. Car elle chante, la petite, et elle danse. Souffrance.

Chica Vampiro , c’est Violeta à la sauce latina-kitch plus, plus, plus. Les fillettes en shorty, le nombril à l’air, des bustiers paillettes ou cloutés avec les seins rehaussés.

Le tout agrémenté de chaussures plate-forme. Chic et sobre. Sinon, au lycée, elles portent des jeans slims et des débardeurs citrons, fushias ou turquoises. Au choix.

Chica Vampiro, le cauchemar des parents
Chica Vampiro, le cauchemar des parents © Gulli

Et ça raconte quoi Chica Vampiro ? Daisy est une fille comme les autres qui en pince pour Max, son voisin. Un jour, Max décide de lui déclarer sa flamme, mais Daisy est victime d’un terrible accident. La voyant mourir, ses parents qui sont vampires, décident de la mordre.

Daisy est donc vampirisée, avec canines et tout et tout. Mais les choses se compliquent avec Max, simple mortel. Par la suite, de nombreux obstacles se dresseront sur le chemin de leur amour, dont Marilyn, sa pire ennemie, qui kiffe Max, et Mirco, autre vampire, qui kiffe Daisy. Vous me suivez ? Non. C’est pas grave.

Votre seule mission en période hautement inflammable de vacances scolaires : planquez la télécommande, évitez la morsure. Mais vous, ce soir, regardez. Comme ça, vous saurez.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.