Rien que des toutous et des minous !

Emission spéciale "Chiens et chats" avec Yann Barthes sur TMC
Emission spéciale "Chiens et chats" avec Yann Barthes sur TMC © TMC

À quatre jours de la présidentielle, on peut trouver cela, au choix : salutaire, kamikaze, réconfortant, bêtifiant, urticant, so cute, régressif (Dechavanne a fait venir tous les quatre patteux du monde sur son plateau dans les années 90) ou archi symptomatique de la place que ces bestioles et leurs avatars numériques ont pris dans nos vies.

Faut-il regarder ? Oui, pourquoi pas.

Yann Barthès demeure un des mecs les plus futés de la télé et ses émissions, très astucieusement rythmées, tombent rarement dans la niaiserie.

Ai-je moi-même déjà regardé ? Mon dieu non, plutôt crever. Je déteste les machins à griffe, à poils et à museaux qui collent au train des humains. Mais si je dis ça, je casse mon image. Et vous entend d’ici vous ruer sur le mail et le papier pour plaider la cause animale de vos petits potes qui puent. Je ne peux pas vous donnez tort.

Simplement vous rappeler que ce vieil alcoolo de W.C Fields disait :

Quelqu’un qui n’aime ni les animaux, ni les enfants, ne peut pas être foncièrement mauvais.

Ce à quoi Pierre Desproges avait répondu :

Je ne sais pas si monsieur W.C Fields avait raison. Mais le Bon Dieu l’a puni en lui donnant un prénom de chiotte. Et c’est bien fait

Vous voyez. Même les blagues de saltimbanque sur Rex, Médor et autres clébards, ça ne passe pas. Pourtant, c’était drôle de jeter les enfants avec l’eau du chien. Hélas, le Tout puissant sait que j’aime les gens qui n’aiment rien (j’aime Daniel Morin), certes, mais j’aime aussi mes gamins. Je ne suis donc pas un être foncièrement bon, juste quelqu’un d’assez moyen. En plus, il y a des animaux qui me ravissent pour de vrai. La tortue, mais aussi les paresseux, les lamantins et les ornithorynques. Des bêtes qui emportent tout par une irrésistible puissance comique, que leur trogne insensée dispute à une lenteur mélancolique.

Un jour, j’ai voulu importer 50 kilos de terreau sur mon petit balcon parisien pour adopter une tortue et lui installer de quoi l’hiver s’enterrer. Dans le Limousin, l’éleveur m’a méchamment raccroché au nez.

Dis, Yann Barthès, tu ne voudrais pas faire une émission sur les tortues ? Le temps qu’elles traversent le plateau, ce serait déjà fini. Un prime time au ralenti. Quel plus beau défi lancé à la télégénie d’aujourd’hui ?

► LE PROGRAMME | "Quotidien, spécial chiens et chats", ce soir sur TMC.

L'équipe
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.