« Wolf Hall », couronnée aux Golden Globes, est de ces fresques historiques que la mise en scène place bien au-dessus de tout ce que vous voyez à la télé.

L’histoire est celle Thomas Cromwell. L’effroyable éminence grise de Henri VIII. Fils de forgeron, Cromwell s’est hissé au sommet de l’Etat à la seule force de son exceptionnelle intelligence politique, de sa fourberie et de sa cruauté. Mais il fut aussi l’un des grands penseurs de l’Angleterre moderne et son cas divise encore les historiens Outre-Manche. C’est l’œuvre d’une romancière, Hilary Mantel, qui sert de socle au scénario. Loin de la version à laquelle biberonnent les écoliers de la perfide Albion.

Wolf Hall
Wolf Hall ©

Visuellement, c’est une splendeur. Décors, costumes, éclairage, cadrage, chaque plan est un tableau vivant, servi – comme seuls les Anglais savent le faire – par de très grands acteurs de théâtre. Mais c’est la modernité du propos qui vous saisira, ses résonnances avec les grands enjeux de notre époque. Pas étonnant.A la manœuvre, Peter Kominsky, le plus célèbre, le plus intello, le plus exigeant, le plus gaucho des réalisateurs de la télévision britannique.

Kominsky a démarré comme reporter de guerre. Il vient du documentaire. Tout son travail de fiction repose sur une quête acharnée de la vérité et la volonté de faire jouer au petit écran son rôle de contre-pouvoir. Ses téléfilms sur les années Tony Blair ou sur l’affaire David Kelly, scandale d’Etat lié à l’engagement britannique en Irak, ont fait date. La télé française semble bien aux ordres à côté de ces productions. Warriors , sur de jeunes casques bleus en Yougoslavie, Les graines de la colère , sur le terrorisme en Grande-Bretagne ; Le Serment , sur la création de l’Etat d’Israël, sont autant de claques à nos certitudes. Des fictions primées partout dans le monde, qui ont marqué leur époque et provoqué le débat. Avec son Cromwell, Peter Kominsky, remonte au XVIème siècle britannique, il n’en a pas moins déchainé la polémique.

« Wolf Hall », à voir sur ARTE ce soir à 20H55

L'équipe

Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.