Vous vous sentez vieux ? Vos capacités de concentration semblent faiblir ? Vous oubliez systématiquement la fin des films ?

Vous aussi, chaque soir, vous vous endormez devant la télévision ?
Vous aussi, chaque soir, vous vous endormez devant la télévision ? © Getty / Frank van Delft

Vous confondez les gagnants de « Koh Lanta » et du « Meilleur pâtissier » ? Vous souffrez de troubles du bâillement et de somnolence aiguë ? Le canapé est devenu pour vous synonyme de naufrage ?

Rassurez-vous, c’est très grave, vous êtes soit sénile, soit lourdement dépressif. A moins que vous ne soyez simplement fatigué. Et que sans vous en rendre compte, vous soyez la victime du mauvais tour que vous joue chaque soir votre saloperie de télé !

Les chaînes annoncent des horaires dûment publiés dans « Télé 7 Jours » et martelés dans les bandes-annonces des programmes. On vous dit 20h50 ou 20h55, votre cerveau enregistre 20h50 ou 20h55. En fait, que chi la riboulette, il est 20h58 et 38 secondes quand la soirée démarre sur France 3 ; 21h et 54 secondes sur Gulli ; 21 heures 7 minutes et 50 secondes sur Tf1 ; 21 heures 8 minutes et 20 secondes sur M6 et TMC. 21 heures 15 minutes et 42 secondes sur C8 !

Oui mais 15 minutes de retard, c’est 15 minutes de fin de programmes regardées en dormant, 15 minutes d’ego écorné, 15 minutes où l’on sent méchamment peser le poids des années. Sans parler de ces fameuses « deuxièmes parties de soirée » qui existaient sûrement quand on était petit à la télé, mais que là, plus personne ne regarde pour de vrai.

Nos confrères du Figaro TV se sont penchés sur le sujet et on leur en sait gré.

  • La faute à Cyril Hanouna et Yann Barthès, dont les émissions dites d’access prime time finissent toujours un peu plus tard, et qui bloquent à elles seules 3 millions de téléspectateurs que les autres chaînes vont gentiment attendre avant de démarrer leur soirée.
  • Autre coupable, la pub. 25 millions de personnes regardent la télé à 21 heures. Sur les chaînes privées, après le JT, on saupoudre une pub, la météo, une pub, un programme court, une pub, une bande-annonce, une pub. Et on s’en rajoute une petite lichette juste après 21 heures, le passage dans une nouvelle heure permettant un nouveau décompte du temps accordé à la réclame.

Ce n’est donc pas vous qui vieillissez. C’est la télé qui retarde sournoisement les derniers instants où elle peut encore vous rassembler. Mais si vous la regardez, la télé, c’est que vous n’êtes plus tout jeunes non plus ! Ce ne sont pas vos artères qui l’attestent, mais l’âge moyen statistique du téléspectateur qui s’endort devant la télé et se réveille chaque matin en écoutant la radio.

La chronique en vidéo

L'équipe
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.