Le rendez-vous politique de France 2 fait sa rentrée ce soir. Et le décor, c’est tout l’environnement télévisuel qui a muté ces dernières années. Sur les grandes émission politiques et magazines d’information, TF1 a perdu la main. Plus de rendez-vous identifié et régulier sur la Une.

Des paroles et des actes, ce soir à 20h50 sur France 2
Des paroles et des actes, ce soir à 20h50 sur France 2 © Facebook : DPDA

Dans le même temps, les chaînes d’info continue ont banalisé la prise de parole politique, pour un oui ou pour un non, tout est commenté toute la journée. Le corps et le verbe de nos élus y sont surexposés.

Dans le même temps, encore, les talk-shows ont dévoré les politiques, les mélangeant allègrement à des humoristes et des artistes en promo. Point de basculement : la campagne de 2007, le plateau du Grand Journal, le happening Jamel Debbouze–Ségolène Royal.

Enfin, étape ultime de cette transformation médiatique : Le Petit journal de Canal, le demi-sourire de Yann Barthès, les coulisses filmées, les communicants à l’œuvre, Cyril Eldin faisant chanter Joe Dassin à Emmanuel Macron et tous – oui, tous- les ministres qui s’y sont précipités l’année dernière.

Des Paroles et des Actes, c’est le contre-pied de tout cela. Une arène sous haute tension. Deux heures trente de direct sans blagounette, ni respiration. Combien d’hommes politiques, à votre avis, ont la carrure de tenir une telle distance ? Très peu, d’où la périodicité de l’émission : une fois par mois. Ce soir, Manuel Valls – à noter que pour sa première, Le Grand Journal avait – aussi - choisi Manuel Valls. Ca en dit long. Le Premier ministre est un performer, supposé crever l’écran dans tous les registres médiatiques.

La palette est large durant « Des Paroles et des Actes » : questions de journalistes, questions de citoyens, face à face avec François Fillon, réactions des réseaux sociaux. La construction de chacune de ces séquences mérite analyse et décryptage. J’en retiendrai une, faute de temps. La dernière. Pour la troisième fois, l’émission soumet son invité à un sondage en temps réel. Avant / Après. Valls aura-t-il convaincu les Français ? Terrible. La télé est à ce point obsédée par la mesure de sa propre performance (ça s’appelle l’audience) qu’elle réduit à une quantification ceux qu’elle met en scène.

Comme quoi, les paroles et les actes ne valent rien s’il n’y a pas un chiffre derrière.

> « Des paroles et des actes » c’est ce soir sur France 2 à 20h50

L'équipe
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.