Par Charline Roux

Après vous avoir fait part ici même de mon amour immodéré pour les concours culinaires de type Top Chef, pourquoi pas une compétition de chant ? J’en profite pour faire part de mon incompréhension quant à la molle adhésion suscitée par cette édition 2016 de Nouvelle Star ! Allez on se motive !

Alors je sais tout n’est pas parfait dans cette saison : les émissions sont un peu trop longues, les choix musicaux des candidats pour défendre leur place ne sont pas toujours judicieux - mais nous n’avons pas encore atteint le point Serge Lama qui survient dès qu’un candidat beugle « je suis malade » - et comme chaque année, depuis neuf ans, des petits malins cherchent à revisiter les chansons, à l’instar d’un Julien Doré vainqueur 2007. Sauf que le moule est cassé, là il faut passer à autre chose, malgré tout ça je ne peux m’empêcher de regarder.

12 saisons ça fait un peu long pour ce genre d’émissions. Les américains eux en sont à 16 saisons sans trop d’essoufflement. Et puis c’est trop long quand on s’ennuie, mais pas là, pas avec ce jury… Qui peut résister aux envolées lyriques d’André Manoukian ? Qui peut bailler devant Joey Starr ? Avec le débit sonore de ses interventions, aucune somnolence n’est possible de toutes façons :

On est loin, très loin stylistiquement du Jeu de la chance de Télédimanche ! Qu’importe ! Le nerf de la guerre, l’intérêt du programme, ce sont les candidats.

C’est de cette émission qu’ont émergé, Camelia Jordana, Matthieu Saikaly, ou encore Julien Doré, alors on est jamais à l’abri d’un petit miracle . Et il y en a un cette année : le petit miracle s’appelle Patrick.

La Nouvelle Star , saison 12, c'est ce soir, sur Direct 8 à 20h50

Nouvelle Star 2016
Nouvelle Star 2016 © D8 / D8
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.