C'est un concours de peintres amateurs, animé par Marianne James. Encore elle.

"A vos pinceaux", un concours de peintres amateurs, animé par Marianne James.
"A vos pinceaux", un concours de peintres amateurs, animé par Marianne James. © © B. BARBEREAU / FTV

France 2 nous la sert à toutes les sauces, en cette fin d'année. Elle était la Madame Loyale du gala de l'Union des artistes, où l'on voyait la chanteuse Angun se faire couper en deux, entre autres. Elle présentait Prodiges la semaine dernière, un concours pour enfants virtuoses de la musique classique. Et donc ce soir, elle anime, toujours avec enthousiasme et force vocalises, une émission de peinture.

C'est de la télé-réalité et c'est à croire que les codes du genre sont inusables ! Tout est là : dix candidats en compétition, entre 17 et 63 ans. Ils sont comptable, crêpier, pédopsychiatre, ingénieur ou encore lycéen. Tous sont peintres amateurs et vont s'affronter au cours de plusieurs épreuves, qui vont les conduire à Saint-Malo, pour peindre une frégate, ou au parc zoologique de Thoiry pour jeter un hippopotame sur la toile. On évalue leur créativité ou leur capacité à faire du ressemblant.

Les candidats viennent de partout en France et on fait leur connaissance, au fil de l'émission, via une petite séquence de présentation "dans la vraie vie". Oui, la même séquence que dans Nouvelle Star, la même que partout. On a aussi le suspens en carton au moment de dévoiler qui a gagné, les plans serrés sur les visages angoissés, les éliminations, les larmes... et même le décompte à la fin de chaque épreuve, que Marianne James conclue par un tonitruant "signez vos tableaux !"

C'est beaucoup moins frustrant que les concours de cuisine, remarquez. Plutôt que de regarder Cyril Lignac déguster la charlotte aux trois chocolats, là on découvre le tableau du candidat en même temps que les jurés. Et on a le droit d'avoir un avis. Si vous voulez le mien, il y a de jolies choses, pas mal de croûtes aussi. D'ailleurs, les commentaires des jurés font aussi partie des incontournables du concours télévisé. Mention spéciale pour cette réplique à l'attention d'une candidate :

Picasso disait "je ne cherche pas, je trouve". Toi, tu n'as pas trouvé.

C'est inspiré de l'émission britannique The Big Painting Challenge, sur la BBC. Un programme au charme très british puisque la présentatrice est l'artiste officielle de la Couronne. La version française est censée être un peu moins corsetée. Alors, certes, on ne tire pas le portrait du chien de la Reine, mais il n'en reste pas moins compliqué d'adapter la création artistique au format télé.

Le mérite, c'est de parler d'art en prime time (quelques mots, très rapides, sur le douanier Rousseau ou sur Nicolas de Staël) mais ce n'est franchement pas le cœur de l'émission. Non, le sujet c'est la compétition entre ceux que Marianne James appelle ses "p'tits pinceaux".

Résultat, devant sa télé, on se met à se demander quel loisir, quel hobby ne donne pas encore lieu à un concours télé. Le chant, la danse, c'est fait. La cuisine, la pâtisserie, c'est fait et refait. La drague, aussi, autour d'une piscine en général. La survie sur une île hostile, même chose. La couture, aussi, avec "cousu main". Ah tiens : pourquoi pas le tricot ? Ce serait une brillante idée ! L'essentiel étant de faire toujours la même émission.

A vos pinceaux, c'est ce soir à 20h55 sur France 2.

L'équipe
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.