On vit une époque pragmatique. On dit ce qu’on fait et on fait ce qu’on dit !

Yann Barthès, micro à l'effigie de l'émission «Quotidien» en main. Yann Barthès, micro à l'effigie de l'émission "Quotidien" en main.
Yann Barthès, micro à l'effigie de l'émission «Quotidien» en main. Yann Barthès, micro à l'effigie de l'émission "Quotidien" en main. © TMC

Yann Barthès arrive sur TMCà 19h15. L’émission ayant lieu tous les jours, elle est baptisée Quotidien. Comme ça, tout sec. C’est moche et pas facile à utiliser. Ou alors, c’est Barthès, donc c’est génial. C’est surtout la traduction – sacro-sainte télé américaine - de daily. Sauf qu’après daily, il y a show, pour Daily Show. Mais en Français, ça donnerait Le Quotidien Show, encore plus moche et plus pas facile à utiliser, je vous l’accorde.

Thomas Thouroude officiera, lui, sur France 2 à 17H45 dans Actuality. Il dit qu’il va traiter de l’actualité avec un pas de côté. Ce sera donc actualité, avec un "y". Attention, tout de même, franchir 5836 kilomètres (distance qui nous sépare de New York) à chaque fois qu’il veut faire un pas de côté peut se révéler fatigant.

Pas fatigué, lui, et bien décidé à ne pas se fatiguer pour rien, Michel Field, directeur de l’info de France Télévisions doit rebâtir une émission politique à la place de Des Paroles et des Actes, il l’a appelée L’Emission politique. Hommage, selon lui, à Alain De Greef, génie qui fit l’âge d’or de Canal +. Quand il tenait une émission qu’on ne trouvait nulle part ailleurs, il l’appelait Nulle part ailleurs. Ainsi, l’émission politique de France 2 se nomme L’émission politique, titre qui ne décrit que sa case.

L’imagination est au pouvoir et avec elle, une vision convaincante du rôle des médias dans le débat démocratique.

Quant à la nouvelle émission politique de France Inter, elle s’appellera comment ? L’émission politique, c’était déjà pris. Donc ils ont choisi Questions politiques, une émission dans laquelle on posera... des questions politiques ! Nicolas Demorand voulait l’appeler Dans les urnes, mais ça faisait Dans les burnes. Du coup, lui aussi, il a ressuscité Alain De Greef et il est retourné se coucher.

En même temps, que dire de France 5 qui dédouble son émission politique du dimanche ? Après C Politique, vous aurez  C Polémique - sous-texte : "la politique, c’est chiant". On veut du pour, du contre, du clivant. Au choix, cette année, donc, des médias qui s’abstiennent ou des médias qui s’enferment.

L'équipe
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.