Desserrer l'étau de l'austérité pour donner de l'oxygène aux Etats Européens tel est le crédo de trois instituts économiques, l'OFCE en France, l'IMK en Allemagne et l'ECLM au Danemark.

Ils viennent de rendre un rapport au Parlement Européen et proposent de faire 45 milliards d'économie et non 130, en zone euro, en 2013.

Cela correspond à un effort budgétaire de 0,5 point de PIB et non 1,5 comme demandé.

Une règle qui est inscrite dans les traités Européens et qui permettrait aux différents pays de retrouver un niveau de dette à 60% d'ici 20 ans.

Le but : étaler les programmes d'autérité afin de ne pas étouffer l'activité économique qui représente une croissance potentielle entre 1,5 et 2 %. C'est juste ce qu'il faut pour réduire le chômage, créer de l'emploi et ne pas augmenter les déficits sociaux.

Les liens

Rapport annuel indépendant sur l'état de la croissance européenne  sur le site de Sciences-po

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.