Alors que les finances publiques diminuent, pour cause de redressement budgétaire, que le crédit bancaire se fait plus sélectif, pour cause de nouvelles normes prudentielles, les entreprises surtout les PME, ont du mal à trouver des financements pour leurs trésoreries, leurs investissements, ou l'augmentation de leurs fonds propre.

Pourtant les français, parmi les plus forts épargnants du monde (16% de taux d'épargne) ont accumulé plus 3600 milliards d'épargne financière.

Dans leur rapport remis au Premier Ministre en début de semaine, Dominique Lefèbvre et karine Berger proposent de réorienter une centaines de milliards de l'assurance vie vers le financement des entreprises dont 20 à 30 milliards pour les PME et les ETI .

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.