Les enjeux de la Conférence sur le climat, à Paris, en décembre, vont au-delà d'un accord sur la réduction des gaz à effet de serre, pour rester sous les 2 °C de réchauffement d'ici la fin du siècle.

Pour preuve, En début de semaine, à la tribune de l’OCDE, François Hollande a alerté les dirigeants des pays riches sur les coûts d'un échec en décembre. De l'accord de Paris, a t-il dit, dépendra aussi une perspective de croissance. Si nous échouons, ce n'est pas simplement une catastrophe sur le plan écologique, ce n'est pas simplement un échec sur le plan politique, c’est également une menace sur le plan économique".

Pour l’instant, l’ONU, qui coordonne la négociation et les engagements nationaux des 198 pays sur la réduction des émissions de co2 n'a reçu que 38 contributions pour la conférence de décembre et les promesses restent en deçà des besoins de réduction des gaz à effet de serre.

.Angela Merkel ,qui préside la réunion du G7 ce week end en Bavière a bien l'intention de faire pression sur les pays riches ,afin de renforcer l'aide aux pays du sud ,qui pour l'instant ne bougent pas ,faute de perspectives de financements suffisants pour s'engager dans la réduction des émissions de co2.

Pour l'ensemble des économistes, la seule façon d'entrainer tout le monde serait de fixer un prix mondial du carbone au travers d'un marché de permis d'émission pour contraindre tous les pays à faire leurs mutations énergétique, industrielle, financière et sociétale...L'analyse de Jacques Mistral.

L’économiste Jacques Mistral est membre du Conseil d'analyse économique.

Il vient de diriger un ouvrage collectif d'économistes de renom, dont le prix Nobel Jean Tirole, sur les enjeux du changement climatique. « Le climat va-t-il changer le capitalisme», c’est le titre de l'ouvrage, parution prévue mi-juin aux éditions Eyrolles.

C'est en grande partie, sur les enjeux économiques que se joue la réussite de la conférence sur le climat, qui aura lieu à Paris en décembre.

__

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.