Comme Jacques Attali, qui souhaite l'urgence de réformes plus audacieuses, Philippe Aghion veut que François Hollande soit le "chef de guerre" de réformes plus radicales sur les retraires, l'assurance maladie, la fiscalité.

A 15 jours du début de la conférence sociale, la bataille s'annonce rude.

Les partenaires sociaux s'inquiètent et menacent face aux premières informations du rapport de yannick Moreau sur les retraites, qui servira de base aux négociations de cet été, avant la réforme en septembre. Salariés, fonctionnaires, retraités, employeurs, tout le monde devrait faire un effort.

De son côté en pleine campagne électorale, le MEDEF accentue la pression sur la baisse des charges et la hausse du temps de travail.

Autant d'incertitudes sociales et fiscales qui se traduisent aussi dans la baisse de 13% de l'attractivité de la France pour les investissements étrangers.

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.