Ras-le-bol fiscal du côté des entreprises avec la fin du projet de taxation sur l'excédent brut d'exploitation (EBE), et le retour d'une taxe supplémentaire de 10,7% sur l'impôt sur les sociétés qui font plus de 250 millions de chiffre d'affaire. Il fallait trouver 2,6 milliards pour boucler la loi de finance. Les patrons sont soulagés, mais attendent, en maintenant la pression, les assises sur la refonte de la fiscalité des entreprises prévues début 2014.

Civisme fiscal: entre 60 et 80 milliards de fraude fiscale chaque année en France. Le 30 octobre la loi contre la fraude fiscale devrait être votée à l'assemblée nationale.

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.