Demain l'ensemble des professions de santé seront dans la rue, à Paris.

Pourquoi tant de crispations autour de la loi santé présentée par Marisol Touraine ?

Le projet de loi santé de Marisol Touraine remet en question l'organisation des médecins, des paramédicaux, de l'hôpital, des cliniques privées.

Entre maitrise des dépenses, économies, relations médecins, territoires, état, patients, toutes les pratiques devraient évoluer.

Derrière la généralisation par étape d'ici 2017, du tiers payant, il ya d'abord une crispation politique. Le gouvernement veut améliorer l'accès aux soins .Le corps médical y voit une atteinte à son indépendance.

Mais la question du tiers payant ,c'est aussi le chantier de l'informatisation ,la télétransmission des paiements et des données .Une transformation des modes d'exercices qui bouleverse les relations médecins ,assurance maladie ,complémentaires et patients .Personne n'est prêt et les questions d'exercice libéral se posent encore .

Autre point de crispation: l'organisation territoriale entre médecins traitants, hôpitaux et paramédicaux, avec le virage ambulatoire de l’hôpital.

Le corps médical veut s'organiser seul, mais le rôle des agences régionales de santé (l’état) n'est pas clair.

Enfin la loi redéfinit les "missions de Service Public hospitalier, les cliniques se sentent flouées, avec à la clé des coupes budgétaires et des réductions de tarifs importantes.

Assistons-nous à une énième guerre de position ou à une réforme structurelle déterminante ?

L'analyse de Pascal Beau:économiste de la santé, président de "l'observatoire européen de la protection sociale", il dirige aussi la revue "espace social européen".

L'équipe

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.