La circulaire du 31 mai de Claude Guéant durcit la situation des étudiants étrangers qui demandent à la fin de leurs études une autorisation de travail avec en poche un contrat: aberration économique?

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.