"Nous continuerons à réformer, sans relâche, avec toute l'autorité qui s'impose" a martelé le premier ministre à l'Assemblée, après avoir franchi l'obstacle de la motion de censure contre la loi Macron.

En chantier : le projet de loi sur le dialogue social, la fin de la discussion sur la loi de décentralisation ou encore la loi santé. Autant de sujets conflictuels.

Et pourtant, pour profiter du redémarrage fragile de la croissance, il faut encore fluidifier notre compétitivité. La Loi Macron est en ce sens exemplaire, en apportant plus d'égalité des chances dans le domaine économique. Professions réglementées, ouverture à la concurrence du transport par car, renforcement de l'encadrement dans la distribution, réforme du passage du permis de conduire, travail du dimanche, prud'hommes, procédures de licenciements collectifs, assouplissement de l'épargne salariale, réhabilitation fiscale des actions gratuites pour stimuler les start-up, relance de la construction de logements intermédiaires...

Les lignes bougent aux forceps... Peut-on et faut-il aller plus loin ?

L'analyse de Jean-Luc PLACET

PDG de "IDRH " un cabinet de conseil en management, membre du MEDEF et Président des "EPIDE" qui réinsèrent les jeunes désocialisés.

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.